Explorons les futurs

1 heure 49 minutes ago
Du 6 au 16 octobre, l'événement Capitale du Monde d'Après revient pour la troisième année consécutive. Un temps de débats et de rencontres pour imaginer et construire le monde de demain. La Métropole Rouen Normandie organise chaque automne un ensemble d’événements dédiés à la résilience du territoire, rassemblés sous la bannière « Rouen Métropole Capitale du Monde d’Après ». Du 6 au 16 octobre 2022, les parties prenantes du territoire pourront échanger sur les enjeux de demain à travers quatre temps forts : le salon des solutions durables, le Forum de la résilience, les 4 saisons du Parc, et une nouveauté cette année : Les journées de la Culture du Risque du 12 au 16 octobre. Un événement marquant rythmera par ailleurs cette 3e édition, intégré au Forum de la résilience : Rouen Seine Normande 2028 proposera une croisière itinérante le long de la Seine ! Durant dix jours, la péniche Bali prendra le temps de sillonner ses méandres à la recherche de nos « communs ». Une occasion de s’intéresser aux liens qui unissent le fleuve et les territoires qui le bordent et à ceux qui lient l’Homme et la Nature. La Métropole et ses partenaires se mobilisent pour faire du territoire une Capitale du Monde d’Après ! Pour Nicolas Mayer-Rossignol, Président de la Métropole Rouen Normandie, Maire de Rouen : « La construction du monde de demain commence aujourd’hui. Comme chaque année, la Métropole Rouen Normandie organise une série d’événements dédiés à sensibiliser, échanger et construire des solutions face aux enjeux de résilience. Cette année, la culture est au cœur de notre réflexion. Elle unit, elle ouvre des perspectives : elle est un outil de résilience, et participe déjà à créer un monde nouveau. C’est ainsi que nous embarquons collectivement vers Rouen-Normandie 2028 - Capitale Européenne de la Culture ! » La résilience, c’est la résistance à un choc, mais aussi son déplacement et son dépassement. Rouen a vécu un choc profond le 26 septembre 2019, bouleversant ses certitudes, interrompant momentanément le récit de sa métropolisation, interpellant un ADN industriel et portuaire, qui fît et fait toujours sa fierté. L’accident a agi comme un accélérateur. Depuis, des impulsions fortes ont été données à différentes échelles : montée en gamme des politiques de transition, culture du risque, renaturation, renforcement des coopérations sur l’Axe Seine, nouvelle concertation pour redessiner les équilibres d’un écoquartier qui fait le lien entre le centre-ville historique et les espaces industriels, écriture de la candidature de Rouen et de la vallée de la Seine au titre de Capitale Européenne de la Culture 2028 ... Le territoire se relève, l’histoire en train de s’écrire peut-elle être celle de sa résilience ? Du 6 au 16 octobre 2022, 4 temps forts rythmeront la 3e édition de Rouen Métropole, Capitale du Monde d’Après : le salon des solutions durables, le Forum de la résilience, les 4 saisons du Parc, et une nouveauté cette année : Les journées de la Culture et du Risque. Le salon des solutions durables Le 6 octobre, de 8h30 à 18h30, au Parc des Expositions, de nombreux stands et ateliers attendent les professionnels et les collectivités désireux d’accélérer leurs actions de transition sociale et environnementale. Après une version expérimentale en 2021, le salon prend de l’ampleur cette année (50 stands et des ateliers toute la journée), faisant de cet événement un salon professionnel d’ampleur à destination des acteurs économiques et des collectivités. Le thème à l’honneur sera la rénovation énergétique, particulièrement d’actualité dans le contexte de crise de l’énergie que nous connaissons. En séance d’ouverture, Abdelkrim Marchani, Vice-Président de la Métropole Rouen Normandie, présentera les initiatives de la collectivité en matière de transition écologique. Benoît Lebot, membre de la compagnie Negawatt, livrera ensuite sa vision de la transition énergétique, les solutions existantes, ainsi que les enjeux pour notre territoire et ses acteurs. Le salon, comme en 2021, sera également l’occasion de mettre en lumière les acteurs économiques engagés COP21 (entreprises, artisans ou commerçants et membres du parcours numérique responsable). Programme complet et inscriptions. Le forum de la résilience Les 6 et 7 octobre, au Pavillon des Transitions H2O, la Métropole Rouen Normandie propose un cycle de conférences et de tables rondes, en partenariat avec Le Monde, POPSU (Plateforme d’Observation des Projets et Stratégies Urbaines) et Rouen Seine Normande 2028. Avec la culture comme thématique centrale, à l’occasion de la candidature de Rouen au titre de Capitale Européenne de la Culture 2028, ce sont divers sujets sur la transition environnementale qui seront abordés : rôle des villes, Convention de Faro, droits du fleuve… Et ne manquez pas les événements proposés sur la péniche Bali, face au Pavillon (ponton Jean-Ango), notamment « la croisière au fil de l’eau » et le show du philosophe Gilles Vervisch « êtes-vous sûr d’avoir raison ? ». Dans le cadre du Forum de la résilience, l’association Rouen Seine Normnde 2028 propose par ailleurs une croisière itinérante le long de la Seine. Durant 10 jours, la péniche Bali prendra le temps de sillonner ses méandres à la recherche de nos « communs ». Une occasion de s’intéresser aux liens qui unissent le fleuve et les territoires qui le bordent et à ceux qui lient l’Homme et la Nature. Ce voyage s’inscrit pleinement dans le cadre de la candidature de la ville de Rouen au titre de Capitale européenne de la culture et est organisée en partenariat avec l’association Alternat et Dans le sens de barge. Par ailleurs un atelier participatif de grande ampleur visera à inventer avec les habitants le chemin de la transition vers une métropole décarbonée à l’horizon 2050, l’Atelier des imaginaires, le jeudi 6 octobre à partir de 14h. Le journal Le Monde est partenaire du Forum et organise, propose et anime les conférences « Refroidir la planète : par où commencent les villes » (jeudi 6 octobre – 18h/20h15) et « Comment le fleuve réinvente la/les villes ? » (vendredi 7 octobre –17h/19h). La plateforme POPSU, qui rassemble une large communauté composée de 2 000 professionnels de la ville impliqués dans un réseau national, est également partenaire de l’événement, en aidant et conseillant la Métropole Rouen Normandie. Un séminaire organisé le jeudi 6 octobre (10h/12h) interrogera les objets et apports d’une nouvelle collaboration entre le POPSU et la métropole rouennaise permettant de travailler les « chemins de transition » du territoire et ses multiples dimensions. Programme complet et inscriptions. Les 4 saisons du Parc L’édition automnale des 4 saisons du Parc propose une série d’animations, les 15 et 16 octobre, au Parc Naturel urbain du Champ des Bruyères. Ces deux journées visent à sensibiliser à l’environnement, à l’alimentation saine et locale et au jardinage durable, par l’intermédiaire d’ateliers, de chantiers participatifs et de visites dédiés à un public familial. Programme complet et inscriptions. Les Journées de la Culture du Risque Du 12 au 16 octobre, la Métropole Rouen Normandie et ses partenaires (État, SDIS76, communes, associations…) proposent : • Un village d’animations au Pavillon des Transitions, du 12 au 14 octobre, • Une table-ronde d’experts internationaux sur les risques industriels, le 13 octobre, • Des animations dans les communes, des visites de sites industriels… jusqu’au 16 octobre. Ces animations visent à découvrir et comprendre les risques industriels et naturels et connaître les bons comportements en cas d’événements majeurs. Un événement organisé dans le cadre de la journée nationale « Tous résilients face aux risques ». Programme complet et inscriptions.    

La Métropole constitue un Conseil de Défense Énergétique

1 semaine 4 jours ago
Nicolas Mayer-Rossignol, Maire de Rouen, Président de la Métropole Rouen Normandie, va réunir le 30 septembre prochain un Conseil de Défense Énergétique. À l’échelle de la Métropole Rouen Normandie, ce conseil réunira tous les niveaux de puissance publique (État, Région, Département), les représentants du monde économique et commerçant, les énergéticiens, les principaux bailleurs sociaux, des représentant du monde associatif et citoyen… « La Première Ministre a fait des annonces importantes et inquiétantes hier, explique Nicolas Mayer-Rossignol. La crise énergétique que nous vivons depuis plusieurs mois déjà va probablement encore s’aggraver. Elle devrait durer. Les prix de l’énergie explosent. Plus que jamais, l’heure est à la sobriété. Comme nous l’avons fait en 2020 pour la crise sanitaire, nous devons coordonner une réponse à l’échelle de tous les acteurs du territoire. Elle doit être efficace, exemplaire et juste sur le plan social. Nous sommes l’une des, si ce n’est la première collectivité de France à mettre en place un tel Conseil. On se bat, on ne lâche rien : nous le devons à nos concitoyens. » Ce Conseil de Défense Énergétique permettra de : - Faire le point sur l’évolution de la situation au niveau local : ressources, consommation, et les conséquences des indicateurs relevés, - Mesurer les difficultés économiques subies par toutes les parties-prenantes du territoire : particuliers, commerces, entreprises locales, associations… - Examiner des initiatives à prendre pour pallier les dérèglements économiques, - Veiller à ce que tous les habitants, acteurs économiques et associatifs du territoire bénéficient d’une information suffisante concernant les dispositifs d’accompagnement existants, - Interpeller l’État sur les mesures de soutien indispensables à notre territoire.

À vélo et en cargo !

1 semaine 6 jours ago
Vendredi 16 septembre, dès 17h, la Métropole et Guidoline vous invitent à un rassemblement vélo, sur la prairie Saint-Sever à Rouen. La Métropole et Guidoline organisent vendredi 16 septembre, à partir de 17h, un rassemblement de vélos et de vélos-cargos, sur les quais bas rive gauche à Rouen, entre les ponts Boieldieu et Pierre-Corneille. L’occasion d’échanger sur la pratique du vélo, essayer un vélo à assistance électrique (VAE) ou un vélo-cargo et vous informer sur Lovélo, le service de location longue durée de vélos de la Métropole. Des défis et challenges vous attendent également sur place. Un moment convivial ouvert à tous les possesseurs de vélos et aux curieux qui désirent tester tous ces engins.   AU PROGRAMME Goûter et apéritif convivial dès 17h30 Apéritif bucolique et pique-nique sorti de la sacoche. Petite restauration sur place. Moment d’échange sur votre pratique du vélo au quotidien. Balade à vélo sur les quais de Seine > Baptêmes à vélo-cargo : triporteur et bi-porteur. > Rencontres avec des utilisateurs de vélos-cargos. > Tests de vélos-cargos. Faites-vous votre propre idée de l’utilisation que vous pourriez en avoir en ville. Essai de vélos à assistance électrique > Vélo-station Lovélo, la solution de location longue durée de vélos de la Métropole. Défis et challenges > Sur des parcours balisés, course de lenteur, épreuves de conduite de vélos chargés... Stand de révision/réglage vélo > Guidoline sera disponible pour un avis mécanique ou vous assister pour de menus réglages de votre vélo. Fin du rassemblement à 21h30

Moutons au jardin

1 semaine 6 jours ago
Olivier Cousson a crée l'association Moutontond à Roncherolles-sur-le-Vivier, lauréate de l'appel à projets agricoles de la Métropole. Olivier Cousson pratique l’éco-pâturage depuis plusieurs années. « Il y a presque quatre ans, j’ai créé l’association Moutontond à Roncherolles-sur-le-Vivier. L’idée est de proposer des moutons pour entretenir les jardins. Un plan de pâturage est mis en place en fonction du terrain : nombre de bêtes, périodicité, matériel, clôture... ». En hiver, une centaine de brebis, 85 agneaux et quelques béliers occupent un terrain de sept hectares à Roncherolles-sur-le-Vivier. Le reste du temps ils sont accueillis sur une quarantaine de sites en rotation : des vergers partagés, jardins de particuliers, ceux des adhérents, des maisons de retraite ou même des lycées. « Le lycée Galilée à Franqueville-Saint-Pierre accueille six brebis. Des lycéens gèrent l’enclos et les animaux. Cette année, il y a eu quatre naissances ». L’association intervient également dans les écoles maternelles, primaires et des centres de loisirs pour expliquer l’écopâturage. « Une dizaine de moutons sont installés sur une parcelle de l’écoquartier Flaubert à Rouen, afin d’éviter le développement d’espèces exotiques envahissantes. Les animaux restent dans cette prairie jusqu’en octobre ». Grâce à la subvention de l’appel à projets lauréats agricoles, l’association va investir dans un logiciel de suivi. “Une sorte de carte géographique pour savoir en temps réel où se trouvent les animaux. Nous allons avoir aussi besoin d’un abri mobile pour dix animaux afin de les déplacer d’un jardin à l’autre. Tous les mois, les moutons doivent changer de lieu pour varier leur alimentation”.  contact@moutontond.fr  Plus d'infos

"On ne lâche rien sur nos engagements !"

3 semaines 3 jours ago
À l’occasion de sa conférence de presse de rentrée, vendredi 2 septembre, Nicolas Mayer-Rossignol, Maire de Rouen et Président de la Métropole a dressé le bilan des mesures engagées tout en précisant les perspectives de son action à venir. Dans un contexte socio-économique très difficile, impacté par les conséquences de la guerre en Ukraine, la hausse de l’inflation et des coûts de l’énergie, Nicolas Mayer-Rossignol maintient le cap de ses engagements en faveur de la transition sociale et écologique. Il a précisé quelques axes forts de sa feuille de route pour les prochains mois. Mobilité La rentrée 2022 reste marquée par une augmentation majeure de l’offre de transports en commun sur le réseau Astuce. Plus de lignes, plus efficaces associées à un gel des tarifs de transports et une prolongation de la baisse des tarifs des abonnements mensuels, pour plus de justice sociale. Dans le même temps, la Métropole reste le premier territoire de France en matière de covoiturage tandis que le service de location longue durée Lovélo enregistre plus de 1100 contrats depuis sa création en 2021. “Mais cela n’est pas suffisant. Nous allons développer davantage de pistes cyclables avec bientôt la réalisation d’une piste bidirectionnelle entre le pont de l’Europe et l’avenue Jean-Rondeaux. Il y aura aussi la sécurisation de la voie cyclable montante, rue Jeanne d’Arc à Rouen. Et encore, la construction de nouveaux parkings relais en lien avec la mise en œuvre de la ZFE. Enfin, nous allons initier la création de plus 300 bornes de recharge pour les véhicules électriques dans les années à venir.” La Métropole Rouen Normandie poursuit par ailleurs ses objectifs ambitieux en matière de décarbonation des transports en commun : 50% de bus à faibles émissions, et 100% pour les TEOR d’ici 2026 ! Sobriété énergétique “La situation est périlleuse aussi bien pour les particuliers, les entreprises et les équipements publics. Notre objectif est d’agir conjointement sur la rénovation et la sobriété en misant notamment sur l’autoconsommation et la production d’énergie renouvelable.” Dans cette perspective, la Métropole proposera prochainement une aide destinée aux particuliers afin qu’ils puissent s’équiper d’un kit photovoltaïque. De quoi faire baisser la facture à la fin du mois. Parce “la sobriété doit rimer avec l’exemplarité”, Nicolas Mayer-Rossignol présentera aussi un plan de sobriété lors de l’assemblée plénière programmée début octobre. “La Métropole et les communes qui le souhaitent s’engageront alors à limiter l’éclairage public.” Dans un autre registre, la Métropole envisage de faire baisser la température dans les bâtiments publics. “Un degré de moins dans les 600 bâtiments de la Ville de Rouen équivaut à 15 000€ d’économie par jour”, précise Nicolas Mayer-Rossignol. “Sur tous ces sujets de la sobriété énergétique et de la gestion de l’eau, nous souhaitons accentuer la communication et la pédagogie à l’adresse du grand public et des acteurs économiques.” Justice sociale Pour la Métropole, préparer l’avenir demeure indissociable de la défense du pouvoir d’achat. Dans le cadre de la mise en œuvre de la ZFE, la Métropole propose un soutien financier parmi les plus élevés en France. 40M€ d’aides pour le remplacement et la conversion des voitures anciennes. Aucune autre agglomération de taille comparable n’a fait autant. “Le Département de la Seine-Maritime nous soutient dans cette démarche en apportant sa contribution aux Seinomarins qui sont amenés à à se déplacer dans la ZFE. Nous regrettons que le Département de l’Eure n’en fasse pas autant. La Région Normandie aurait aussi les moyens d’agir sur les tarifs des voyages en train. Elle demeure silencieuse jusqu’à présent.” De son côté, la Métropole Rouen Normandie va plus loin. “Une expérimentation inédite en France sera bientôt soumise au vote en assemblée plénière. Chaque personne qui décidera de mettre son véhicule au rebut bénéficiera des transports gratuits sur tout le réseau de la Métropole pendant deux ans.” Rouen Capitale Enfin, au chapitre des grands événements à venir pour les mois à venir, Nicolas Mayer-Rossignol a relevé deux grands rendez-vous. “La plus grande ambition pour cette année, c’est la candidature au titre de capitale européenne de la culture 2028. On y va pour gagner et nous avons nos chances. Notre positionnement c’est de réconcilier la nature et l’humain, la science et l’industrie. Et nous estimons que la culture peut être une bonne manière de réconcilier ces valeurs et ces savoirs. C’est ce qui rend notre projet à la fois original à l’échelle d’un territoire entre Vernon-Giverny et Le Havre et pertinent pour l’ensemble des habitants.” La comédienne Karin Viard fait partie des dernières personnalités à rejoindre le groupe des parrains et marraines qui soutiennent cette candidature. Au fil de la Seine toujours, la prochaine édition de l’Armada en 2023 “promet de connaître un grand succès au vu des records de fréquentation touristique que Rouen a connu lors de cet été 2022.”
Vérifié
46 minutes 19 secondes ago
S'abonner à Flux Métropole Rouen Normandie